116 - 10 - CLARIFICATION

Publié le par Claude Louis


undefined

CLARIFICATION. C’est le chemin de la transmutation du plomb (la souffrance) en or (la conscience). Clarifier son Réseau, terminer ses cycles de souffrance nous permet d’être libres et d’exister dans la plénitude de la Vie. C’est l’objectif du Programme Général.


CLARIFICATION

Clarifier veut dire avant tout : comprendre les mots, écrits et parlés. Si un mot n’est pas clairement compris... alors nous ne serons pas clairs dans nos actions et nos résultats. Nous sommes faits de nos mots et les mots incompris sont la voie des “maux” (et je peux vous garantir que ce n’est pas un jeu de mots “gratuit” !).

Ne pas comprendre veut dire ne pas intégrer et cette non-intégration donnera une personnalité non-unitaire (sans unité), donc morcellée.

Nos confusions suite à nos incompréhensions, ainsi que toute création et expérience non comprises, non intégrées, donc non terminées (cycles restés en suspens), seront stockées dans une zone d'attente de la conscience, le Réseau. Toutes ces créations tendront à conditionner notre existence vers une survie précaire.

La Clarification c’est aussi divers techniques de dé-création qui permettent de terminer de vieux cycles traumatiques qui se trouvent en attente dans une zone de la Conscience que nous nommons, le Réseau.

Ces techniques de Clarification du Réseau sont bâties sur le 0/1. C’est un jeu qui se joue à deux.  En voici les bases en quelques mots.

Une personne que nous nommons le Faciliteur (0) a reçu un entraînement très spécial afin de développer certaines aptitudes spirituelles comme : la présencel’attentionl’intention – la maîtrise des cycles – etc. Cet entraînement lui permet momentanément (pour la durée d’une séance) de se mettre dans un état ressemblant à un état d’Être de Bouddha (vacuité).

La seconde personne que nous nommons l’Observateur (1) n’a pas besoin d’aptitudes particulières, cependant s’il a les qualités d’un Faciliteur les séances seront beaucoup plus rapides, avec un plus grand succès.

Le rôle du Facliteur est de “faciliter” l’Observateur à observer certaines zones précises de son Réseau. Le Faciliteur est responsable de la technique et des séances d’observation – l’Observateur est responsable du contenu de sa conscience et tout particulièrement de sa zone “Réseau”.

En fait, ce sont deux Êtres d’accord pour regarder dans la même direction. Les deux personnes dirigent leur attention sur certains incidents anciens afin de clarifier la confusion qui s’y trouve et dissoudre les charges indésirables. Le procédé de base est très simple et très puissant (comme tout ce qui est simple) est bâtis sur la communication vivante.

Une séance n’a pas de durée fixe, elle est arrêtée quand Observateur sent un soulagement concernant l'expérience qu’il examine, ou quand la création ancienne tout entière est dissoute et qu’il y a “cognition” (nouvelle compréhension).


Le Programme Général
Un chemin génial de clarification


À ceux qui souhaitent passer à la pratique nous proposons les stages d'initiation de 4 jours, gratuits (pour le moment) et ceux de 9 jours, payants. Ces stages d’initiation sont une préparation au PG (Programme Général). Dans ces stages nous faisons des gammes, des exercices de base pour développer ou réveiller : la Présence – l’attention neutre - l’intention - la maîtrise des cycles...

Le PG comporte plusieurs cours de formation pour le Faciliteur : communication et empathie - facilteur de base – bio-contrôle – réduction du stress – faciliteur général.

Dans ces cours nous trouvons divers procédés pour l’Observateur.

- Section réduction des incidents traumatiques (RIT) et déblocage : réduit le stress que la personne a accumulé suite à diverses expériences plus ou moins traumatiques. Ces premiers procédés permettent de commencer à nettoyer la surface de son océan personnel et enlever les déchets remontés en surface.

- Section sur le rappel et les PO : comprend des Procédés avec les Objets de l’univers physiques qui permettent de revenir un peu plus dans le temps présent, ainsi que des rappels positifs (aptitude au rappel automatique – mémoire immédiate).

- Puis ensuite les sections du PG ou niveaux de conscience avec divers procédés.

- Section aide et communication : traite la charge reliée à l’aide et à la communication.
- Section harmonie : traite des problèmes et donne une meilleure aptitude à les résoudre.

- Section réconciliation : traite la charge reliée aux méfaits et à la culpabilité - aux secrets et aux hostilités. Permet de se réconcilier avec soi et les autres.

- Section équilibre (Résilience) : traite les charges reliées aux contrariétés et bouleversements. Les personnes incapables de communiquer, donc de résoudre les problèmes et par conséquent d’éviter de commettre des méfaits, sont plus ou moins contrariées et bouleversées dans leur existence.

Problème, méfait et contrariété sont les trois perturbations qui si elles ne sont pas traitées apportent inexorablement dans l’existence de la personne des ruptures de communication, donc des rupturess de compréhension (inintelligence – être hors réalité) et des ruptures d’affection (manque d’amour - solitude) et des doses de sur-stress (incident traumatique) et au final des somatiques physiques (maladie) et des échecs dans la survie.

- Section RIT Racine : traite les racines des incidents traumatiques. Après avoir traité ces racines, aucun incident traumatique “ne peut repousser”.

- Section Justesse : Jusqu’ici toutes les sections (sauf la section Rappel positif) jusqu’a la RIT racine ont eu pour but d'enlever de la charge. La personne en faisant les procédés de nettoyage a eu affaire à de la “force” et des ressentis inconfortables. Le Réseau vidé d’une partie de sa charge, dans la section Justesse nous pouvons nous occuper “des significations et des croyances” sans que la charge nous embarrasse.

Dans cette section sont nettoyées les fausses informations, les incompris, les idées et opinions fixes, les croyances invisibles... Ainsi que les intentions aberrantes qui poussent la personne à échouer.



La Section Identité et But est un supplément au PG.

C’est un nouveau procédé extrêmement puissant qui va au coeur du réseau et récupère des quantités impressionnantes d’unités de vie, d’unités de puissance, d’unités de conscience.

Les piles.
À ce stade, l’observateur aura examiné diverses perturbations, déchargé des incidents traumatiques et mis de l'ordre dans ses croyances et idées fixes. Il est prêt à s'occuper du basique-basique du Réseau : les empilements.

Ces empilements sont des ensembles de : “intentions/contre intention – identités/contre/identité – but/contre/ but”.

Rappelez-vous : intention – identité – but... sont les bases du jeu (et du JE) de la création. Ne pas atteindre son but, c’est ne pas finir son cycle, c’est être bloqué dans la masse de l’existence, c’est s’endormir à son Essence, sans possibilité de retrouver son “ciel” (maison... maison !).

Cette section identifie les intentions, les identités et les buts basiques de sa piste de vie entière sur lesquels un Être est fixé (nous parlons de l’Être et non pas de l’être humain et de ses états d’être) et lui permet de s’en dégager en déchargeant les intention opposées, les identités opposées et les buts opposés. Lorsque ces identités et buts fixes sont déchargés, la personne est libre d’être simplement elle-même et d’aller à la poursuite de ses véritables buts.

Ces empilements nous font découvrir que dans l’immense majorité des cas nous ne sommes pas dans notre mission de vie et cela depuis peut-être bien longtemps. Il semble que nous aurions “reçu” des implants avec des programmes contenant de faux buts, nous donnant ainsi de fausses personnalités et donc une fausse piste du temps, un faux passé. C’est un peu comme si nous avions à l’intérieur de nous des films qui ne nous appartiennent pas, des souvenirs qui ne font pas partie de nos expériences ! (voir le film intéressant TOTAL RECALL)

À chaque fois que je parle d’implant cela restimule chez la plupart des personnes de la peur et surtout de "l’irréalité". Mais sachez que si je devais mettre au point un implant, pour vous l’inoculer comme un vaccin, afin de vous conditionner à être, faire et avoir ce que “Mon Grand Patron” souhaite, j’y mettrais des systèmes de sécurité. Ces systémes pourraient être simplement qu’à chaque fois que l’on vous parle d’implant, un message vienne à votre conscience vous disant quelque chose du genre “les implants n’existent pas, ce ne sont que des croyances !”... avec si possible une dose de "charge" vous faisant ressentir quelque somatique et vous indiquant de mettre votre attention ailleurs !

Sachez que peut-être nous avons existé dans d’autres civilisations et sur d’autres planètes où des civilisations électroniques, mais non éthiques, étaient florissantes (un peu similaires à la nôtre actuellement)  et utilisaient couramment les implants électroniques !

Peut-être que sur Terre cela ne va pas tarder !

Faire le PG, vous fera peut-être découvrir diverses réalités qui ne sont pas spécialement codifiées dans nos livres d’histoire. Mais prenez bien conscience que ceci n’est qu’une théorie, et vous n’avez pas besoin d’y adhérer. Ce n’est qu’un point de vue, qu’une possibilité parmi bien d’autres.
À vous de vérifier.


La clarification c’est descendre
au fond du puits pour mieux remonter.

Comme pourrait le dire “Mère” ou Aurobindo, la voie de sortie vers la liberté est vers le bas – c’est en allant vers le bas qu’on se retrouve vers le haut la vraie sortie ! Tous ceux qui font des effort désespérés pour tenter une sortie vers le haut, sans passer d’abord par le bas, risquent d’être déçus. Ce n’est vraiment pas la voie directe !

Il est important de comprendre que nous ne pouvons pas nous envoler vers des états de conscience supérieurs sans avoir lâché le lest (la masse) qui se trouve dans le Réseau et récupéré nos unités d'attention et d’intention piégées dans la masse. Ce sont nos unités de Vie et nous en avons besoin pour vivre “en haut”. Il nous faut descendre dans notre enfer pour purger, clarifier, terminer nos cycles afin de pouvoir dire “tout est accompli, je peux partir en toute liberté”.

La Clarification peut se rapprocher d’un accouchement. Dans sa simplicité fondamentale c’est l’art de poser une question précise et d’avoir une réponse, qui va, peu à peu, devenir plus précise. Ainsi la lumière de la vérité transformera la confusion jusqu’à ce que les particules de vie soient libérées.

Socrate voici près de 2500 ans utilisa cette technique qu’il nomma “la maïeutique”. Il disait que c’est avec cet art que l'âme ou l’esprit peut accoucher. La maïeutique est un art du questionnement qui permet de retrouver ses propres réponses et sa propre vérité. Il est indispensable que chacun puisse trouver la vérité par lui-même. Parce que la vérité ne peut jamais être totalement apportée par l’autre.


Aristote disait,
“le maître est celui qui, parce qu'il possède un savoir, est capable de le transmettre”.

Et Socrate,
 “le maître c’est soi-même...
et le savoir doit permettre à l'autre d'atteindre le vrai savoir qu'il possède en lui-même."

Dans notre démarche nous sommes un peu “aristotéliciens”. Avec les cours notre enseignement est codifié et le connaître permet d’avoir une meilleure maîtrise de son univers personnel, une meilleure survie et plus de joie.

Mais nous sommes aussi et surtout “socratiques” en ce qui concerne la “vérité qui libère”. Nous disons que la véritable connaissance qui redonne le pouvoir à chacun se trouve en lui. Il faut simplement l’aider à clarifier certaines zones de la conscience afin qu’il puisse la retrouver.

Aider, c’est être un peu “guide de haute montagne”. On ne tire pas la personne, on lui indique le meilleur chemin pour aller vers le sommet.

Claude Louis


Nous sommes face à une immense crise, une crise que les politiciens
ne pourront jamais résoudre car ils sont tous programmés à penser d'une certaine façon,
 pas plus que les scientifiques ne comprennent ou ne résolvent la crise,
pas davantage le monde des affaires, le monde de l'argent.

 Le défi n'appartient pas aux mondes politique, religieux ou scientifique.
 Le tournant décisif, la décision lucide se trouve dans notre conscience.

Krishnamurti
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article