83 - Être ou ne pas être... !

Publié le par Claude Louis




ÊTRE ou état d'être.


Un Être est un Créateur et la première création qu’il est sensé faire est un double de lui. Nous appelons cela état d’être ou identité. Les états d’être sont très souvent pris pour l’Être lui-même, et c’est une des raisons qu’un nombre impressionnant de chercheurs spirituels continuent à dire : j’ai un Être spirituel en moi... Ils ont inversé leur univers ! Ils se prennent pour un être matériel sans en être vraiment conscients et croient (belle croyance invisible) qu’ils ont un être spirituel ou mieux un être divin en eux... alors que c’est EUX... l’Être spirituel – c’est eux l’Être divin !!!

Si nous observons notre univers personnel, notre monde spirituel, le monde de notre Esprit nous découvrirons que ce que nous avons en nous ne sont que des états d’être, des identités, des créations que nous avons créées consciemment ou inconsciemment. Peut-être qu’il y a beaucoup plus de choses que cela, mais ce ne sont toujours que des créations.

Les états d’être sont créés à partir d’une intention. Ils seraient des êtres spécialisés un peu similaires aux travailleurs spécialisés  dans les entreprises. Dans une usine nous avons divers postes occupés par diverses personnalités. Ou dans le monde nous avons des boulangers et leurs clients, des gendarmes et des voleurs,  des enseignants et des enseignés, des médecins et des malades, etc. Tout cela sont des identités ou des états d’être spécialisé.

En nous c’est exactement pareil ; nous sommes remplis d’identité. Nous avons un immense univers à l'intérieur de LA Conscience. Mais nous sommes en Essence LA Conscience et non pas nos contenus de conscience.

Dans une entreprise il y a une hiérarchie avec tout en haut le grand parton. Au gouvernement nous avons le premier ministre. Et bien en nous c’est pareil. Et le grand patron ou le premier ministre, c’est NOUS, ou plus exactement pour vous, c’est VOUS.

Dans une entreprise, quand plusieurs identités se chamaillent ou ne font pas ce qu’elles doivent faire, le patron doit intervenir, sinon des ennuis du genre “dépôt de bilan” pourrait être la sanction.

En vous c’est pareil, vous devez vous remettre dans votre Centre, le 0 et communiquer avec ces diverses parties de vous afin de les réunifier. Sinon en tant qu’entité individuelle (individu = indivisible) vous risquez d’être affaibli par les divisions internes, la maladie et la souffrance pourraient être la sanction.

Bonne compréhension et à demain.
Claude Louis



*****************************************************


QUESTIONS – RÉPONSES


**********************************

Claire Paris

Je poursuis mes lectures et te donne ce que je ressens de ces enseignements.
Ce courrier concerne le cours sur la voie de transmutation du plomb en Or. ( Je n’ai pas le N° du cours!).
Voici ce que j’en pense, ce que j’en retire:

1ere chose : Tu dis au début : « Le monde de la manifestation est divisé en deux. Le monde matériel où nous sommes actuellement localisés avec le corps physique et le monde spirituel où nous pourrions aller après que la Vie se soit retirée du corps physique ».

Mais si le monde de la manifestation c’est-à-dire le cosmos dont nous faisons partie, inclus ET le monde matériel ET le monde spirituel cela veut dire que ce monde spirituel nous EST accessible.
Car c’est bien ce monde que nous pourrions vivre sur cette terre si nous n’en avions pas perdu le chemin. Chemin que nous cherchons au travers, entre autres, de la Voie Directe.
La question est donc « pourquoi devoir attendre que la Vie quitte notre corps physique pour ‘éventuellement’ pouvoir aller  dans le monde spirituel ?

Claude : Hypothèse du chemin de l’éveil que je partage est : je ne suis pas un corps,  mais j’ai un corps (verbe avoir), je suis La Vie, et c’est MOI, la Vie qui done vie a mon existence et qui me retire de mon avoir (de mon corps) exactement comme je me retire de ma voiture et que je l’envoie à la poussière (à la casse) quand celle-ci n’est plus en état de fonctionner.

Mais quand je me retire de ma voiture, j’ai toujours mon corps physique - et quand je me retire de mon autre véhicule (mon corps physique) j’ai toujours mon corps spirituel.


Claire : Je te suis quand tu nous compares aux ordinateurs avec un monde physique et un monde virtuel, pas si virtuel que ça d’ailleurs car toutes les énergies prennent leurs sources dans ce monde là, et sont instigatrices de faits dans la matière.

D’où le principe de causes à effets. OK.
Mais nous sommes aussi la Cause suprême car tout est dans 1. Il suffit de dépasser la dualité.
Mais hélas à l’heure actuelle la dualité est dans tout !


Claude : Tout est dans le 0, le Non-duel et non pas dans le 1 qui est forcement limité à la création cristallisée qu’il est devenu.


Claire : 2eme chose :
Dans ta réponse à ? tu dis  « le plus gros blasphème des diverses religions est qu’elles ont séparé le Créateur de la Créature... Et donc ils ne voient pas qu’ils font une séparation entre Dieu et eux et qu’ils ont transformé Dieu en avoir. »

Et puis plus loin en répondant à Edith de Bruxelles tu dis qu’il y a trois degrés à l’intégration.
Le 1er est comprendre.
Le 2eme est qu’avec ce que tu as compris tu fais
Le 3eme est qu’avec ce que tu a fais tu as ce que tu as fait.
.???????....

Il me semble, si j’ai bien compris, que si je  FAIS, dans le sens de d’agir en conscience JE SUIS ce que je fais. Peux tu m’éclairer là-dessus ?

Claude : développement des trois conditions d'existence, plus La Non-condition qui est simplement Être, sans état d'être, sans faire et sans avoir !

Donc, il y à 0 ou Être
Puis état d’être - Je suis 1 quelque chose ( identité ou état d’être) ce qui veut dire que je suis quelqu’un... qui peut être désigné par un ou plusieurs noms et concepts. Claude ou Claire par exemple.

Puis action, FAIRE - Une identité (ou état d’être) est caractérisée par des objectifs qui donnent une direction à son existence. Cette direction est un mouvement des actions alignées avec ses objectifs. Simplement si je veux manger ce midi il me faut faire la cuisine, et avant il faut aller chercher les légumes chez le marchand, mais avant... dans tous les cas de l'ACTION.

Puis AVOIR – JE MANGE et je suis une identité qui a atteint son objectif qui était, en autres, de pouvoir manger pour survivre et continuer à jouer le jeu de l’existence dans la survie.

Être - faire - avoir sont les trois conditions du jeu de l’existence. Et je suis ce que je fais et ce que j’ai. Cela s’appelle se réaliser. Et ce sont toujours les états d’être qui se réalisent, jamais l’Être, le 0 qui n’a que faire du jeu de la survie puisqu’il est LA Vie.

Concernant :
Le 1er est comprendre.
Le 2eme est qu’avec ce que tu as compris tu fais
Le 3eme est qu’avec ce que tu a fais tu as ce que tu as fait.

Claude : Comprendre, c’est savoir ce que tu dois faire pour atteindre ce que tu veux atteindre, par exemple.
Si tu ne comprends pas une situation, tu auras des difficultés à faire et obtenir un résultat cohérent, et ton existence va être une galère.

Mais pourquoi faire ?
Cet univers est caractérisé par le mouvement. Tout bouge et il est de meilleure survie que cela bouge selon les lois de la néguentropie (alignement des informations qui donne de la survie) plutôt que de l'entropie (désalignement des informations qui mène vers la souffrance et la mort), d’où avant de faire comprends ce que tu dois faire !

J’ai ce que j’ai fait (“on récolte ce que l’on sème” diraient certains) et j’ai fait selon mes croyances et mon savoir. Mais mes croyances peuvent être erronées, et je peux être ignorant de mon ignorance !



Claire : Cette notion d’Être et d’Avoir est importante pour moi en ce moment. Quelle différence fais-tu entre avoir dans le sens de « avoir Dieu en soi »  ou « avoir une voiture » et « avoir ce que j’ai fait après avoir compris » ?

Claude : Avoir Dieu ou avoir une voiture c’est le même verbe, le verbe avoir, donc cette création que fais l’être humain de son dieu n’est pas plus spirituel que sa voiture !

L’avoir se situe a plusieurs niveaux il y a Être – le faire – l’avoir - et nous pouvons dire que : 1 état d’être (claire ou Claude, par exemple) – 1 état de faire (Claude fais des écrits, par exemple) – 1 état d’avoir (Claire a des réponses) sont tous des états d’avoir ou des état d’être (cela dépend du point de vue) a des niveaux de conscience différents. Seul l’Être (avec un Ê majuscule - le 0) n’est pas un état d’être, mais celui qui les crée ces divers points d’existence. Et cet Être est notre vraie nature.

L’avoir que tu as après avoir compris un problème ou une situation ou une philosophie... Est de l’intelligence (en autre) qui devrait te permettre de faire des actions cohérentes avec maîtrise dans l’objectif d’avoir plus de satisfaction dans ton existence en atteignant tes buts, en te rapprochant de ta mission de vie. C’est à mon avis l’objectif du Dieu que tu es pour ses créations existentielles qui se nomment Claire.



Claire : 3eme chose : sur le cours deux  types de créations.

Pour illustrer la phrase de Sogyal Rimpoché «  Les difficultés et les obstacles, s’ils sont bien compris et utilisés, peuvent devenir des sources de force inattendues » avec qui je suis entièrement d’accord, je voudrais juste apporter mon témoignage.

Chaque expérience de ma vie m’a fait ‘grandir’ et j’ai eu une vie jusqu’ici très difficile. Ce qui veut dire que j’ai beaucoup grandie. (J’étais peut être très, très petite ! ;-)

Mais ce que je veux dire, c’est que plutôt que de me noyer dans les difficultés et la souffrance (et j’en ai eu plus que mon compte), j’en ai tiré l’essence, les leçons, pour aller plus loin, avancer,  trouver une autre leçon à tirer d’une autre expérience.

Ce n’est pas la chose ou l’action en elle-même qui est difficile, c’est le regard que l’on porte dessus. ‘Changer son point de vue’ me parait bien correspondre à ce que je fais quand je suis confrontée à une situation difficile. Je regarde cette situation en changeant l’esprit dans lequel je suis quand je la regarde, en contactant la partie de moi qui est dans la conscience,  ‘le regard extérieur’ ou ‘l’attention neutre’. Et je me dis « Si je vis ça c’est que forcément je dois apprendre quelque chose à travers cette situation. Qu’est ce qu’elle me montre ? » Quelquefois j’ai une réponse instantanée et d’autres fois c’est plus long et plus galère. Tout dépend du niveau où se situe le blocage dans les strates de qui je suis. Mais toujours cela porte ses fruits.

Merci pour le miroir que tu me tends


Claude : Merci pour ton partage.

*****************************************************

Edith (lieu inconnu !)

ta réponse sur ma souffrance me convient très bien. Tu as le don de me réveiller et en stage encore mieux, encore faut-il accepter et décider de rallumer la lumière que tu nous apportes avec des mots bien choisis, en comprendre le sens pour ne pas faire de non sens!!!

Evidemment que cette souffrance c'est ma création! et que je suis mon propre bourreau, alors si je comprends bien au lieu de me rebeller contre ce que j'ai crée, et en rajouter encore et encore, autant dépenser mes énergies à développer présence, intention et attention et acquérir des avoirs pour ne plus me faire avoir.

Quand tu dis arrêter d'écrire et de diriger des stages, je veux simplement te dire que depuis peu j'étudie tes cours, je t'ai vu en stage, patient, clair, ouvert, donner le meilleur de toi-même à proposer "la voie directe" à ceux qui ont perdus la voie!!! 

J'avance pas à pas, je me casse la figure je me relève, je réapprends comme une enfant , et oui je suis prête à consacrer une partie de ma vie à étudier ce que tu enseignes,,

 Au présent, ce que je réalise, c'est : Nous sommes créateurs et quand nos créations nous font souffrir, c'est comme si on se reniait soi-même ; créer devrait être un acte d'amour ?  donc aimer la création souffrance par exemple serait peut-être arrêter de se battre avec soi-même et s'éveiller à son essence qui est amour ???? Merci pour ta présence      


Claude : Merci pour ton partage.

Oui, étudie et entraîne-toi vers plus de présence et tu ne perdras pas ton temps... mais ta souffrance, avec la connaissance que tu incarneras avec sagesse.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article