35 - Soyez ICI !

Publié le par Claude Louis

Edenpics-com-005-037-Coucher-de-soleil-entre-deux-arbres-et-le-lac-Leman-en-arriere-plan-Suisse.jpg

Que désirez-vous vraiment connaître aujourd’hui ?
RIEN... vraiment RIEN !

Où est donc passée l’exaltation que vous pourriez avoir eue
vers l’âge de 6 ans quand vous posiez tous ces “pourquoi ?”.

Se poser de grandes questions est une invitation vers un voyage profond dans la conscience.
Les questions pourraient être plus importantes que les réponses.

        À un niveau, nous pourrions être la question...
Et à un autre niveau nous serions la réponse !!!

Claude Louis



QUESTION - RÉPONSE


Christine de Belgique

Je ne sais si j'aurai l'argent nécessaire pour le stage ; en tout cas, j'épargne pour y aller.

En ce qui concerne mes souhaits des cours :

- J'aimerais que l'on discute du mental, du réseau, comment faire taire le mental, nettoyer le réseau, par exemple ?
- Peut-être aussi développer la communication
- Les cycles peuvent être revus
- Peut-être aussi aborder la communication avec les autres états d'ETRE
- etc...

Ton cours est très important pour moi, je l'attends toujours avec beaucoup d'impatience. Le stage aussi, j'espère que cela ira pour septembre, je veux en faire une création ;-)


Claude.
Merci Christine pour tes appréciations.

Si tu as vraiment le souhait de participer à des stages de “la voie directe” tu auras l’argent pour cela. Si tu en fais une création dans ton esprit tu dois surtout t’occuper des contre créations qui vont surgir à ce moment là. Dis-moi si tu comprends bien ce que veut dire “s’occuper des contre créations”.
 
Concernant le fait de discuter du réseau et du mental, c’est ce que nous faisons et allons continuer à faire.
Pour faire taire le mental, lis les exercices que je conseille à Jacques ; ils sont exceptionnels pour arrêter le mental. Il faut s’entraîner une heure par jour tous les jours. Ces trois exercices peuvent être faits en se promenant ou en faisant son ménage ou divers travaux, donc pas de perte de temps, bien au contraire.

Il s’agit de commencer par voir que l'on est ici en retournant son attention vers sa tête et voir qu’à la place de ma tête je ne vois qu’un espace. Et à ce moment là je deviens conscient que je suis ICI, et que ma nature véritable n’est pas de “la viande” (une tête !) mais Espace et Conscience.

Puis je reste conscient que je suis ici et je mets mon attention sur les objets physiques qui sont dans mon environnement et je garde mon attention un certain temps sur chaque objet, ce qui empêche mon attention de vagabonder.

Bien prendre conscience que nos difficultés, dans leur majorité, viennent de ce que nous sommes localisés dans le passé, à cause des cycles non terminés. Ces exercices nous permettent de revenir dans le temps présents pour en prendre toute la force.

Quand je suis devenu bien conscient de ce sur quoi est mon attention, je ressens les impressions que je “pourrais ” avoir si j’étais ces réalités. Ce dernier exercice se nomme “s’identifier à...”. L’identification consciente aux réalités permet de vivre au contact des réalités et non pas simplement au niveau des mots mis sur ces réalités. Elle permet aussi de se dégager de nos identifications inconscientes aux réalités du mental.

Que souhaites-tu savoir de plus sur les cycles ?
Oui nous reparlerons de la communication sur un autre bulletin. Merci de m'en faire le rappel si je tarde à en parler


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article