33 - La Substance universelle.

Publié le par Claude Louis


paysage.jpg


Il pourrait y avoir une Substance universelle...

qui est ici et partout à la fois. Les religieux ont nommé cette Substance, Dieu. Nous pourrions nommer cette Substance, Conscience ou Essence ou Présence ou Vacuité ou Vie... Même si nous ne savons pas avec exactitude ce qu’est cette Substance, nous pourrions apprendre à la connaître un minimum, à la comprendre et à “l’utiliser” comme on utilise la “fée électricité” (nous ne savons pas vraiment ce qu’est l’électricité !).

Nous pourrions même apprendre à la “fabriquer” à titre personnel comme on fabrique de l'électricité et la rendre disponible pour soi et pour les autres ou développer l’aptitude à l’orienter dans la direction de nos souhaits et comme un bon génie elle nous aiderait à matérialiser nos réalités.

L’existence de toute chose (c’est à dire “la réalité”), qui a un début et une fin, comme nos idées, nos pensées, nos souvenirs... ou notre voiture, notre maison, notre corps... pourrait bien provenir de cette Substance.

Nous pourrions même découvrir que notre nature fondamentale est faite de cette Substance et que l’éveil est la découverte, la perception en direct que nous sommes cette Substance. Nous pourrions découvrir que cette Substance n’a pas de début et donc pas de fin, ce qui pourrait abolir nos peurs fondamentales reliées à la mort.


Si nous sommes fondamentalement cette Substance...

nous devrions très facilement en prendre conscience. Et si nous étions vraiment conscients d’être ce que nous sommes en Essence, mais que nous perdons en “naissant” au monde des réalités, il devrait être très facile de créer nos rêves et de les réaliser !

Pourquoi ce ne semble pas être le cas ?
Pourquoi pour tellement de gens, l’existence n’est que peur et douleurs ?
Y a-t-il une voie royale qui nous permettrait de marcher vers le bonheur et la liberté totale ?

Peut-être que le premier pas sur le chemin de la liberté exige une étude sérieuse de ces questions fondamentales et pas une simple lecture superficielle. Je dois percevoir ou sentir l’exigence d'approfondir afin de vraiment comprendre ce qu’est la Vie et comment les réalités de l’existence apparaissent et disparaissent y compris moi avec mes idées et mon corps. Sans une étude sérieuse, je ne vais pas vraiment comprendre, pas vraiment aimer, et je ne serais pas vraiment aidé.

Cette compréhension est le premier pas pour la reconquête de notre Centre et ensuite de l’univers de notre réalité.
Sans cette compréhension vous (nous) continuerez à croire à ce que vous avez toujours cru. Alors aucun changement radical n’est possible, vous restez sous le “joug” de la loi de cause effet sans la possibilité de retrouver votre véritable point cause. Et donc, vous risquez de continuer à subir les mêmes effets.



En Essence, si nous sommes cette Substance...

cela indique que nous sommes ici dans l’instant présent, hors du temps chronologique et aussi hors du temps psychologique. Être ICI indique que nous sommes le centre de notre univers et que sa périphérie est composé de réalités virtuelles et de réalités physiques (nos pensées et notre corps... par exemple).


Pour l’immense majorité des personnes être cette Substance n’est qu’une théorie, tout au plus une croyance qu’elles souhaitent se faire croire ! Ce qui indique que consciemment ou inconsciemment elles se prennent pour une chose, pour une réalité. Et donc si ma réalité est que je suis une “réalité” (un corps ou un esprit par exemple) alors je suis décentré et je n’ai pas la puissance du Centre, la puissance de l’instant présent qui est au commencement de toute chose et qui est au Centre.

Nous pouvons facilement voir la réalité d’une personne qui se prend pour une “réalité”. Elle pourra vous dire qu’elle a en elle un être divin ou une force ou Dieu... mais elle ne duplique pas, ne conscientise pas vraiment que ce Dieu ou cet être divin ou cette force est ELLE !

Evidemment, si je me prends pour une réalité, un corps ou un esprit je n’ai pas beaucoup de pouvoir pour créer mon existence.



Mais enfin pourquoi je me prends pour ce que je ne suis pas ?

Tout simplement parce qu’en tant qu’Essence de “toute chose” je suis capable de m’identifier à “toute chose”, de m’identifier à n’importe quelle réalité. Et quand je suis identifié à une réalité je deviens réellement cette réalité, et je n’agis plus en tant qu’Essence, mais en tant que réalité.

Par exemple, étant identifié à mon corps physique, à mes idées, à mes croyances (mon esprit) je deviens cela et je me prends pour cela, alors que mes idées, mes croyances, l'ensemble de mon esprit et mon corps physique... sont simplement “mon avoir” et non pas l’Être que je suis fondamentalement.


Être identifié à la réalité et ne faire plus qu’un avec elle peut être symbolisé par le mariage, le mariage alchimique, mais à l’envers de ce que les alchimistes du Moyen Âge cherchaient à réaliser. Ils cherchaient à fabriquer de l’or à partir du plomb, ils cherchaient à transformer la masse des réalités (le plomb) en Essence, l’or véritable. Ils cherchaient comment libérer l’Essence. Cette Essence qui a le pouvoir de créer une réalité puis de l’expérimenter en s’identifiant mais au final reste “coincée” dans la masse et se prend pour cette réalité... ce que certains appellent la chute.

Une étude sérieuse est le premier pas vers l’éternité et la liberté totale.
Puis ensuite un "divorce à l'amiable" d'avec les réalités  :-)


Comprenez-vous cela ?

Claude Louis



Godelieve, Luxembourg,


Godelieve : par intention est-ce que tu penses à un projet de vie ?

Claude : L'intention qui est de l’attention dirigée est une des aptitudes fondamentales de l’Être que nous sommes en Essence. Donc, l’intention n’est pas un projet de vie, mais elle est la force fondamentale et indispensable pour mettre en place un projet de vie et pour le réaliser.



Godelieve : Comment devenir conscient du réseau qui nous imprègne tellement jusque dans nos moindres pensées

Claude : Il n’est peut-être pas exact de dire que le réseau nous imprègne dans nos moindres pensées. Si c’était le cas, tu ne demanderais pas comment en devenir consciente, tu en serais totalement inconsciente. Ce qu’il faut retenir du réseau c’est qu’il est surtout constitué de cycles incomplets formant des points causes en nous qui sont revivifiés (remis en action) par réaction à notre environnement et alors il nous “imprègne” ou plus exactement nous oblige à des actions indésirables et à ressentir des somatiques dans le corps.


Godelieve : Faire le deuil du passé, oui, mais tant de petites choses anodines nous dirigent.
Comment faire pour en devenir conscient et s'en libérer ?

Claude : Le premier pas est une étude sérieuse de qu'est-ce que la Vie et l’existence et comment les deux fonctionnent.
Puis passer à la pratique avec des stages  pour retrouver ses aptitudes fondamentales.
Puis recevoir et donner des séances de clarification pour annuler le pouvoir que le réseau a sur nous.

Avons-nous autre chose de plus important et de plus urgent à faire ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article