29 - Est-ce que la création est “Dieu” devenu visible ?

Publié le par Claude Louis




Est-ce que la réalité, c’est l’Être devenu “avoir” ?
Est-ce que la création est “Dieu” devenu visible ?


Créer une réalité, c’est émettre une intention. L’Être qui est un Statique de Vie a le pouvoir de donner vie à toute chose.

L’intention est une particule de l’Être. Nous pourrions même dire que l’intention est comme un spermatozoïde qui féconde une substance. Et cette Substance serait l’esprit ou le mental ! Voilà une donnée qui pourrait redorer le blason du mental, lui si malmené, lui si mal aimé !

J’ai le pouvoir d’émettre l'idée que je puisse être riche ou pauvre ou malade ou raté ou génial... (dans les faits, tout ce que vous voulez). Cette hypothèse comporte une intention + un concept (riche, par exemple, est un concept du mental humain). Et l’intention + la pensée (le concept qui permet de concevoir) crée une réalité expérimentable immédiatement par la personne (la personne, n’étant “personne”, désigne l’Être dans notre langage).

La pensée, y compris la pensée positive et répétitive, sans la particule de l’intention n’a pas vraiment le pouvoir de créer. C’est comme un ovule non fécondé, il ne donnera pas la réalité “bébé” !

Quand l’intention et le concept sont alignés et ne sont pas contrariés par une autre intention et un autre concept, la réalité peut être expérimentée. Et la réalité “naissante” s'expérimente sous forme d’impressions.

 “L’impression” est la réalité fondamentale de chaque création. Pour faire l'expérience de ces impressions, la personne s'identifie aux impressions et les ressent, elle est “impressionnée” !
Créer est : intention + concept mental. Mais en faire l'expérience est de l’ordre du ressenti.
 
Faire l’expérience des réalités au niveau des impressions peut suffire à combler “le sage”.
Mais pour la grande majorité des êtres devenus humains (et donc assez loin de la sagesse), c’est à dire des êtres devenus “solides ”, devenus eux-mêmes une réalité, il est difficile de faire l’expérience au niveau des impressions.

Pour ressentir les impressions d’une réalité il ne faut pas être soi-même devenu une réalité, c’est évident. Il faut pouvoir se positionner en tant qu’Être, ce qui veut dire 0 ou Rien afin de faire l’expérience de “quelque chose”.
Comprenez-vous cela ?

Malheureusement, nous sommes devenus quelqu’un ou quelque chose.
Et donc, pour l’Être devenu humain (fait de masse et d’énergie), il  faut des énergies, par exemple aller sur un stade de foot voir un championnat (il y a beaucoup d'énergie... dans les guerre aussi !). Un humain a besoin aussi des masses, posséder maison, voiture et même d’autres personnes. Sans ces “masses ” nous ne sommes pas comblés.

Avoir “les impressions ” d’une BMW ou d’une belle maison ou d’une charmante personne ne donnent que des désirs de l’avoir, de la “posséder”. Cela indique que nous avons quelques difficultés à nous les approprier spirituellement, d’en faire l'expérience au niveau des impressions.

Nous sommes identifiés à trop de masses, c'est un des problémes fondamentaux des êtres humains de cette civilisation. Le chemin vers la liberté pour ceux qui le souhaite est la dé-création de “masse et énergie” et la clarification des concepts et des croyances.

Mais ces masses et ces énergies montrent aussi que l’être est devenu visible par ses créations qu’il a créées... par les créations qu’il est devenu.

Si nous désirons et aimons tant l’avoir (même ceux qui disent le contraire) c’est que peut-être inconsciemment nous sentons que l’Être (ou Dieu pour les religieux) est toujours présent dans toute chose.

L’Être ou Dieu est devenu visible dans l’avoir !
Voilà une belle idée qui peut ennoblir l’avoir et vous réconcilier avec Lui !

Claude Louis    la.voie.directe@free.fr

 


Marie Danielle du Québec
 
Claude dit:
"Concernant le cerveau, celui-ci n’est d’aucune aide pour l’éveil, bien au contraire il est une entrave !
On ne s'éveille pas avec un instrument même aussi sophistiqué que le cerveau."

 
Je comprends que le cerveau est une entrenve lorsque l'on le laisse penser. Mais je demande tout de même la question suivante:
 
Est-ce qu'une fleur ou même une souris peut devenir consciente d'elle-même sans l'outil d'un cerveau dévellopé comme le nôtre?
Un humain qui a eu un traumatisme crânien au point où il perd sa propre notion d'identité, peut-il devenir concient de lui-même?
 
Je vois que la vie c'est moi, la vie c'est tout ce qui existe... je me prends encore très souvent pour mes identités, c'est vrai aussi... mais sans cerveau, je doute que je pourrai m'éveiller à ce que je suis vraiment : la vie!
 


Claude
Oui, cela me paraît juste que le cerveau est un super outil qui sert, entre autres, la survie du corps et permet de devenir conscient de ce que nous sommes et des réalités de notre environnement. Mais n’oublions pas que cette auto-conscience de qui nous sommes est pure fiction. La réalité que nous appelons fleur ou souris est une illusion. Jamais une fleur n’a été une fleur, jamais une souris n’a été une souris sauf pour les êtres devenus humains.

Ces concepts sont créés par les humains et ne sont valables que pour le règne humain. Et ces réalités illusoires sont créées, entre autres, par les programme contenus dans le cerveau lui-même qui nous fait dire que ceci est une fleur et ceci une souris. Sans ces programmes (que n’ont pas les souris) nous serions bien incapables de nommer, de créer et de reconnaître ces diverses réalités, et donc ces réalités n’existeraient pas pour nous comme la souris n’existe pas pour la... souris !!!

Donc, cela me paraît exact que sans cerveau développé nous ne pouvons devenir conscients de nous-mêmes mais ce “nous-mêmes” n’est pas NOUS !

Et oublier cela fait partie du fonctionnement du cerveau, c’est un peu pour cela que je dis que le cerveau est ou peut être une entrave à l’éveil, l’éveil étant le fait d’aller au-delà des réalités éphémères pour découvrir ce qui est éternel, NOUS.

Mais totalement d’accord, il s’agit d’abord de bien voir les réalités (et c’est le rôle de l’outil cerveau) ce qui veut dire avoir les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.




 Joëlle de CANET (hérault 34)

Différence entre intention et volonté :

      J'émets des intentions tout en me demandant vraiment quelle est la différence entre l'intention et la volonté mentale. Intellectuellement j'avais compris que l'intention venait de l'Etre, lorsque je suis "Présence", donc fluidité, spontanéité alors que vouloir quelque chose est une force provenant du mental. Sauf que c'est  toujours d'Ici, toujours Moi qui émets l'un ou l'autre, toujours Moi en tant qu'Etre, alors difficile pour moi de voir la différence. Et puis voilà ce que je comprends ces jours ci :

  Je " veux" est une force, oui, à partir d'ici bien sûr (je ne peux pas faire autrement), mais je peux ressentir immédiatement son opposé car je suis en train de naviguer dans le mental et sa dualité, car identifiée à une identité qui décide.

  Alors que lorsque j'émets l'intention, je suis arrêtée, statique, 0, en silence, Présente et je laisse La VIe, l'Etre  apparaître spontanément une intention, elle est unique, claire. La différence avec le "Voeux", c'est que cette intention c'est Moi qui l'émets, mais ce n'est pas vraiment moi, la créature, c'est Moi, l'Etre qui irradie et devient perceptible par le mental, et j'en prends simplement conscience, puis ensuite je peux me faire croire que c'est moi, la créature Joëlle qui l'a émise, mais ... "Je ne suis pas cet individu séparé agissant" . 
Lorsque je prends conscience de l'intention qui surgit, je sais alors que "je vais" la réaliser car la création est faite.

   Aurais tu Claude, quelque chose à rajouter afin de clarifier encore plus ce que je veux dire ???? 

 Merci à tous 


Merci Joëlle pour ce partage.
Claude


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article