24 - JE SUIS 0 et 1

Publié le par Claude Louis


Edenpics-com-005-103-Trois-Magnolias-soulangeana-Lennei-Suisse-Vaud-Lausanne-Denantou-park.jpg

JE SUIS 0 et 1

JE SUIS rien et toute chose à la fois.

JE SUIS Conscience sans contenu... et aussi le contenu de la conscience.


Nous pourrions émettre l’hypothèse, qu’il y a UN seul Être Source, le Dieu des religions monothéistes, par exemple. Cet Être crée des créatures qui sont ses duplicata exacts, ou  “fils de Dieu”, ou que nous pourrions appeler des clones de Dieu.

Ces créatures faites de la même substance fondamentale (0) que Dieu, seraient aussi des Dieux et auraient les mêmes pouvoirs divins de créer, d’expérimenter et de détruire (décréer). Nous pourrions être ces créatures du point de vue de Dieu, mais aussi des créateurs selon notre propre point de vue et tout particulièrement quand nous créons des identités !

Voyez-vous cela ?

La nature ou la substance fondamentale de Dieu et donc de la nôtre, est la Conscience sans contenu, ce qui veut dire 0 ou Rien ou Vacuité... mais ayant l’aptitude à être conscient évidemment.

La Conscience est la source des diverses réalités. Elle crée et sa création devient “un contenu de conscience”. Ce qui nous différencie les uns des autres est le contenu de conscience de chacun, les diverses croyances par exemple.

L’éveil à notre vraie nature nous permet de faire l’expérience en direct de cette vérité fondamentale, nous sommes 0 ou Espace et non pas un morceau de viande (le corps physique) et non pas nos croyances (l’esprit). Les corps et les croyances que nous prenons à tort pour des vérités éternelles sont en fait des contenus de conscience éphéméres.

Créer une identité, qui devient de ce fait un “contenu de conscience”, c’est simplement émettre une intention. Cette intention créatrice peut être considérée comme une particule divine. Et l’identité ainsi créée aura les mêmes pouvoirs que son créateur, mais limités à sa mission de vie.

A chaque fois que nous créons une identité, nous créons en même temps un objectif qui est sa mission de vie, c'est le “pourquoi” elle est créée. Ce qui veut dire que nous créons un cycle d’action avec un début (naissance de l’identité), une poursuite de l’action et une fin de l’action qui est l'atteinte de l’objectif.

Atteindre l’objectif EST la réalisation de l’identité qui peut dire alors, “tout est accompli”. C'est la fin du cycle et c’est aussi la mort de l’identité qui retourne à la “vie éternelle ”, au 0, à la Vacuité. Mais maintenant qu'elle est réalisée peut-être ne veut-elle plus cesser d'exister  ?!!

Est-ce que l’ensemble de notre personnalité pourrait n'être qu’une simple “identité” au regard du Dieu fondamental ?
Est-ce que nous pourrions avoir une mission de vie spécifique que nous devrions réaliser au cours de notre existence ?

Si nous la réalisons, nous pouvons dire “tout est accompli” et nous retournons à la Vie éternelle, ou au paradis, ou au nirvana... selon les systèmes de croyances. Mais dans ce cas, nous mourrons à l’existence !

Evidemment, si nous ne réalisons pas notre mission, c’est “l’enfer” ou du moins “le purgatoire” qui nous attend. Nous allons devoir retourner au contact de la dualité et terminer notre mission sur un succès.

JE SUIS ICI, la Vie... donnant l’impulsion par intention à toute création qui se trouve là-bas, dans l’espace-temps.
JE SUIS ICI, la Vie... expérimentant par identification toute chose et qui se fait croire qu’il n’est pas lui, mais une de ces identités ou son ego !!!

Si nous observons bien, derrière (ou dedans) nos identités, c’est toujours nous qui sommes là !
Je peux parler de mon ego, mais c’est moi qui “fais parler mon ego” (ou qui parle à travers mon ego) et c’est moi qui donne l’impulsion à mes identités... !

Voyez-vous que vous êtes vos créations, vos identités, votre personnalité, votre ego... par identification et vous ne pouvez pas faire autrement. Ce qui veut dire soyez  aimable et même amour envers vos créations positives ou négatives puisque c’est VOUS !

Claude louis -  la.voie.directe@free.fr



Jacques de Nancy

Claude a émis l'hypothèse suivante : Jacques n’est-ce pas toi qui parles de ton ego ? Ou est-ce que ce serait ton ego qui parle de toi ? Ce qui évidemment serait le monde à l’envers.

Jacques.
Merci pour cette réponse, qui m’a ouvert à la compréhension de ce que tu nous enseignes, avec tellement de patience.
Je suis impressionné par ta réponse, j’en ai des frissons partout ! Maintenant, je crois comprendre ce que tu ne cesses de nous rabacher, en long en large et en travers. C’est trop simple et enfantin. Je n’ose même pas y croire, j’ai comme les bras coupés, parce que je n’ai plus rien à porter. Si j’ai bien compris, tout ce que je vis et ce que je vois, ne sont que des expérimentations en cours, à moi de les vivre ou pas, et de la façon que je veux les vivre, sans forcer, ni pousser, ni freiner. EXPERIMENTER dans le détachement de l’expérience, tout simplement ????  Sans juger ni critiquer quoi que ce soi ! C’EST un point c’est Tout ! Depuis des années, je pense que je ne comprenais pas, parce que cela devait être trop simple, et moi je ne savais faire que des choses compliquées!!?? 

Claude a émis l'hypothèse suivante : Est-il possible que nous puissions faire dire des choses à notre ego alors que c’est nous qui le disons ?
 

Ma première pensée du matin est que l’ego n’existe pas! De même que le mental !
C’est comme un miroir qui renvoie l’image de tout ce qui est devant lui.
Et le cours 22 sur les croyances de ce matin, maintenant me semble évident, et explique pourquoi j’étais dans la confusion la plus Totale.
Merci Claude pour ta persévérance, à nous expliquer avec autant de patience.
 
Merci Jacques pour le partage de ta compréhension
Claude



Gérard de Marseille


Dans la réponse que tu fais à Viviane dans ton dernier bulletin tu écris: "L’Être Source (ou l’identité qui a les mêmes pouvoirs que son Créateur) peut décider de créer, toujours par postulat (avec des particules d’intention), une réalité sans particule de vie, simplement de l’avoir."

Je réalise naturellement que l'ÊTRE Source est créateur et expérimentateur aussi bien d'identités spécifiques (créations douées de conscience) que d'entités (créations sans conscience).

Mais peut-on dire qu'une création, même douée de conscience (l'identité spécifique à une situation contextuelle, “ego-tique”, pour ne pas dire "égo-ïste"), partage les MÊMES pouvoirs de créativité, d'expérimentation, et même de communication, que son Créateur, l'ÊTRE source?
Je peux voir en quoi ces pouvoirs diffèrent (je ne sous estime pas les pouvoirs de l'ego-de la personnalité !)? mais en quoi pourraient-ils être les mêmes?

Merci de m'apporter tes précisions.


Claude
La créature aurait les mêmes pouvoirs d’Être, de faire et d’avoir que son Créateur, mais plus limités.
Nous donnons ce pouvoir à nos identités.
Et est-ce que nous ne sommes pas nos identités ?

Je peux avoir créé et développé une identité de maçon par exemple (ou de docteur ou de musicien... ) et je lui donne le pouvoir d’ÊTRE maçon, de FAIRE de la maçonnerie, et d’AVOIR comme résultat une maison. Je peux m’apercevoir que je suis identifié à l’identité “maçon”, et je me crois maçon. Et évidemment que je suis maçon puisque je fais des maison – la croyance venant avant l’expérience !

Mais moi le “maçon” je suis beaucoup plus que cela.
Je peux aussi être un homme amoureux, un homme en colère, un malade, un pauvre ou un riche, un intelligent ou un idiot, etc... Ou RIEN de tout cela.

Est-ce que mes identités, ma personnalité, mes actions, mes “avoirs”... pourraient ne pas être moi ou est-ce que toute chose est moi ?

Et si je peux être tout cela par simple identification, est-ce que je peux percevoir que je suis aussi, à un autre niveau, rien de tout cela ?

Voyez-vous l'évidence ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article